You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.

Loci Anima
  Loci Anima Projets Agence Contact Fr En
Projets Agence Contact Fr En

Agence

Agence — © Loci Anima
Agence, Jonathan Thornhill — © Loci Anima
Jonathan Thornhill
Agence, Alexandra du Couëdic — © Loci Anima
Alexandra du Couëdic
Agence — © Loci Anima
Agence, Agnieszka Wogiel — © Loci Anima
Agnieszka Wogiel
Agence, Christian Felix — © Loci Anima
Christian Felix
Agence, Xavier Maunoury — © Loci Anima
Xavier Maunoury
Agence, Vincent Laplante — © Loci Anima
Vincent Laplante
Agence, Manabu Yamanouchi — © Loci Anima
Manabu Yamanouchi
Agence, Thomas Panconi — © Loci Anima
Thomas Panconi
Agence — © Loci Anima
Agence — © Loci Anima
Agence — © Loci Anima

loci anima est une agence d’architecture, de design et d’urbanisme fon­dée par Françoise Raynaud en 2005. Installée au der­nier étage du Pathé Wepler, dans le ciel de la place Clichy, l’agence compte 25 archi­tectes et une antenne à New-York, diri­gée par Jonathan Thornhill. En latin, loci anima” signi­fie lit­té­ra­le­ment l’âme des lieux” : chaque être vivant, objet, mais aussi élé­ment natu­rel est animé d’un esprit, d’une force vitale, d’une éner­gie. Une phi­lo­so­phie que Françoise Raynaud résume en trois mots « ani­misme post-indus­triel ». Lauréate de nom­breux concours inter­na­tio­naux, loci anima conçoit ainsi des bâti­ments en conver­sa­tion per­ma­nente avec le végé­tal, des espaces en ville qui accueillent plantes et ani­maux et des pay­sages à habi­ter.

« Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur » disait Léonard de Vinci. La nature a tout inventé, elle est notre ave­nir. Elle ne gas­pille pas, pro­duit sans déchets à des coûts éner­gé­tiques bas, se recycle en per­ma­nence. loci anima s’en ins­pire aussi. L’agence crée des archi­tec­tures à vivre, éco­nomes, pra­tiques, astu­cieuses et recy­clables et des espaces conçus comme des êtres vivants qui remettent la nature au coeur de l’écosystème humain. En témoignent le quar­tier du Pont d’Issy, des tours d’habitation à Manhattan, le cinéma Les Fauvettes à Paris, la média­thèque Alpha à Angoulême, le quar­tier A4-Est de Boulogne-Billancourt et de nom­breux autres pro­jets.

Françoise Raynaud,
archi­tecte fon­da­trice

Architecte à la libre pen­sée, je me suis entou­rée d’une équipe inter­na­tio­nale pour créer loci anima en 2005 et me battre contre les idées reçues et les sys­tèmes. Ma moti­va­tion est de créer des archi­tec­tures à vivre, éco­nomes, pra­tiques, astu­cieuses et recy­clables, des pay­sages à habi­ter et à plan­ter, des espaces qui accueillent les hommes, les plantes et les ani­maux en ville. Ma pas­sion pour les élé­ments de la nature et ma curio­sité pour les autres cultures — sou­vent plus res­pec­tueuses et plus res­pon­sables que nos socié­tés occi­den­tales et pour­tant dites pri­mi­tives — m’ont pous­sée, mon diplôme en poche, à aller en Australie à la ren­contre de Glenn Murcutt, archi­tecte vision­naire et ins­piré par la culture abo­ri­gène. J’ai ensuite rejoint­Jean Nouvel et col­la­boré avec lui sur plu­sieurs pro­jets sen­sibles en Asie (Japon, Corée et Chine). J’y ai intègre les pré­ceptes du Feng Shui qui sont en réso­nance avec ses idées. L’architecture, dis­ci­pline du réel, appri­voise la matière avec les cinq sens. La synes­thé­sie qui en découle ouvre sur un uni­vers de sen­sa­tions ouvrant sur un monde où l’invisible, l’indicible et même l’irrationnel ont leur place. Je prône une archi­tec­ture très ins­pi­rée de la nature dans sa qua­lité d’adaptabilité, dans l’évolution pos­sible, dans la trans­for­ma­tion, dans l’appropriation par tous. Chaque pro­jet est une idéo­lo­gie.

fraynaud@​loci-​anima.​com

Jonathan Thornhill,
archi­tecte asso­cié, New York

Après des années pas­sées à l’étranger au contact de cultures très dif­fé­rentes, je déve­loppe désor­mais l’ensemble des pro­jets de l’agence à l’international et je dirige notre bureau à New-York. Je cherche la beauté dans le détail et la construc­ti­bi­lité d’un objet. J’ai tou­jours été attiré par leur fabri­ca­tion, que ce soit un bol en céra­mique, une boîte en bois ou un bâti­ment. La trans­for­ma­tion des idées et des concepts en matière phy­sique est un pro­ces­sus éton­nant qui prend sa source dans l’intuition, qui part de rien pour ensuite exis­ter et deve­nir quelque chose. A l’inverse, je suis sou­cieux des pro­ces­sus de trans­for­ma­tion des maté­riaux, notam­ment lorsque leur vie phy­sique s’achève afin de libé­rer l’énergie de leur matière. Ainsi, nous ne gas­pillons pas nos res­sources natu­relles. Pour moi, notre tra­vail doit cana­li­ser et exploi­ter toute cette éner­gie dans des struc­tures phy­siques conçues pour une fonc­tion spé­ci­fique. Leur har­mo­nie découle d’un tra­vail d’analyse et d’une méthode de concep­tion qui s’inspire de la nature où tout n’est qu’une ques­tion de sélec­tion et d’évolution

jthornhill@​loci-​anima.​com

Alexandra du Couëdic, asso­ciée, DGD

D’origine franco-alle­mande, diplô­mée de l’EDHEC, j’ai d’abord évo­lué dans le monde du conseil puis de la com­mu­ni­ca­tion et des nou­veaux médias. Très jeune, j’ai expé­ri­menté au sein du Groupe Havas les nou­veaux modèles éco­no­miques et les pro­duits qui moné­ti­se­ront les droits spor­tifs et rêvé de prendre part à la construc­tion d’un mieux vivre ensemble. C’est dans le cadre d’une mis­sion pour la coupe de l’America que j’ai ren­con­tré Françoise Raynaud. Pendant près d’un an, à Auckland (NZ), j’ai tra­vaillé et je vécu dans son bâti­ment iti­né­rant, recyclé et recy­clable, conçu à base de contai­ners, d’échafaudages et de bâches brise-soleil et sup­port de com­mu­ni­ca­tion. Je fus frap­pée par l’intuition, l’ingéniosité et l’audace de ce bâti­ment. Quand Françoise Raynaud a crée loci anima, je lui ai pro­posé d’apporter mes com­pé­tences en orga­ni­sa­tion, ges­tion et déve­lop­pe­ment pour cette nou­velle société. Je fais mon bap­tême du feu en diri­geant le suivi de chan­tier du pre­mier bâti­ment de bureau de l’agence. Aujourd’hui, dans le droit fil de mes res­pon­sa­bi­li­tés, je capi­ta­lise sur le savoir-faire de « loci anima » pour élar­gir son champ d’actions et en faire un acteur de la ville de demain : une ville verte, res­pec­tueuse et bien­veillante pour la nature et ses habi­tants.

aducouedic@​loci-​anima.​com

Marine Bichot, chef de pro­jet

Diplômée de l’école d’architecture de la ville et du ter­ri­toire, j’ai réa­lisé ma HMONP au sein de l’agence. La col­la­bo­ra­tion ayant prise, j’ai rejoint en 2012 la famille de Loci Anima en tra­vaillant sur des pro­jets tels que la média­thèque d’Angoulême et le cinéma Gaumont Gobelins. Je conçois l’architecture comme un élé­ment ins­crit dans le ter­ri­toire, au ser­vice des usa­gers ; en éli­mi­nant le super­flu et en pri­vi­lé­giant la valeur des maté­riaux. Le par­tage du savoir entre l’architecte, les bureaux d’études et les entre­prises a une grande place dans ma vision de la qua­lité archi­tec­tu­rale. J’aime par ailleurs décou­vrir les dif­fé­rentes cultures qui com­posent notre petite pla­nète, res­pi­rer le grand air à petites fou­lées et la nuit tom­bée dan­ser en couple sur des rythmes de kizomba et de samba.

mbichot@​loci-​anima.​com

Christian Felix, chef de pro­jet

Durant mes études à l’école d’architecture de Paris Villemin, j’ai inté­gré l’équipe de Christian Hauvette dans laquelle je passe plus d’une dizaine d’années. J’y ai notam­ment été chargé des pro­jets de bureaux pour le groupe Usinor, pour le Rectorat de la Guyane, pour les labo­ra­toires de l’Institut des Sciences Analytiques et du Cemagref. J’ai éga­le­ment été en charge de nom­breux autres concours publics tels que la réha­bi­li­ta­tion de la mai­son de Radio France. En paral­lèle, je déve­loppe des pro­jets per­son­nels éco­lo­giques, notam­ment en Normandie, dont un pro­jet a été déclaré «lau­réat des lau­riers de la construc­tion bois», ou en Egypte, dont le pro­jet a été publié dans le «100 green buil­dings» de Taschen.
En 2014, je rejoins l’équipe « Loci Anima ».

cfelix@​loci-​anima.​com

Vincent Laplante, chef de pro­jet

D’origine cana­dienne, j’ai fait mes études d’architecture à Montréal. Diplômé en 1997 et éta­bli en France depuis 1999, j’ai d’abord tra­vaillé chez Jean Nouvel. J’ai rejoint Loci Anima en 2010 pour ren­for­cer l’équipe sur les PPP : Ballard (Ministère de la Défense), Tribunal de Grande Instance de Paris ou les concours pri­vés comme l’Immeuble de Grande Hauteur d’Issy-les-Moulineaux. Je suis sen­sible à l’environnement en adé­qua­tion avec l’enveloppe du bâti­ment et les façades. Et dès que j’ai un peu de temps libre, je pars me réfu­gier en Provence, le plus bel endroit du monde pour moi.
vlaplante@​loci-​anima.​com

Xavier Maunoury, chef de pro­jet

Originaire de Toulouse, je suis arrivé à Paris en 2004 pour finir mes études à l’école de Paris la Villette. En paral­lèle, j’ai inté­gré l’agence Wilmotte & Associé pen­dant 3 ans. J’ai tra­vaillé sur des pro­jets inter­na­tio­naux, hôtel et loge­ments à Moscou, école inter­na­tio­nale de Genève, plan urbain à Amman en Jordanie … En 2007, je suis entré chez Loci Anima où j’ai été en charge de la média­thèque d’Angoulême et des ciné­mas Ambassade et Gobelins. Passionné de théâtre (comme spec­ta­teur), la scène est deve­nue aujourd’hui ma deuxième «télé»…
xmaunoury@​loci-​anima.​com

Agnieszka Wogiel, chef de pro­jet

Originaire de Pologne, j’ai suivi mes études d’architecture à l’ESA puis à l’ENSAPB. Citoyenne euro­péenne, j’ai beau­coup voyagé en tra­vaillant sur des opé­ra­tions à pro­gram­ma­tion mixte : (loge­ments, com­merce, équi­pe­ments) en France, Belgique, Pologne et Russie. J’ai éga­le­ment par­ti­cipé à la créa­tion du pro­jet des Archives Nationales de France chez Massimiliano Fuksas. Arrivée chez Loci Anima en 2010, j’ai col­la­boré aux dif­fé­rents pro­jets de l’agence. Depuis 2011 je suis en charge entre autres des tours Koala et ADN à Issy-les-Moulineaux. Fascinée par la syn­thèse des arts, je par­tage mon temps entre l’architecture et la pein­ture.
awogiel@​loci-​anima.​com

Manabu Yamanouchi, chef de pro­jet

Après avoir obtenu mon diplôme d’architecture au Japon en 2002, j’ai d’abord tra­vaillé une année en France pour Architecture Studio et une année au Japon chez Tadamasa KANO work­shop. En 2004, je suis revenu en France pour obte­nir mon diplôme à l’école d’architecture Paris Val de Seine. C’est à cette époque que j’ai ren­con­tré Françoise Raynaud. Depuis 10 ans, je tra­vaille prin­ci­pa­le­ment sur les phases de concep­tion en déve­lop­pant les volu­mé­tries en 3D et 2D. Parfois, je fais des études de détail en 3D. Ayant un titre d’architecte au Japon, j’aimerais beau­coup que l’agence puisse un jour y avoir des pro­jets. En atten­dant, ama­teur de sport, je joue au rugby à Paris … dans une équipe japo­naise !
myamanouchi@​loci-​anima.​com