You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.

Loci Anima
  Loci Anima Projets Agence News Contact Presse Fr En
Projets Agence News Contact Presse Fr En

Agence

Agence — © Loci Anima
Agence, Jonathan Thornhill — © Loci Anima
Jonathan Thornhill
Agence, Alexandra du Couëdic — © Loci Anima
Alexandra du Couëdic
Agence — © Loci Anima
Agence, Agnieszka Wogiel — © Loci Anima
Agnieszka Wogiel
Agence, Christian Felix — © Loci Anima
Christian Felix
Agence, Xavier Maunoury — © Loci Anima
Xavier Maunoury
Agence, Vincent Laplante — © Loci Anima
Vincent Laplante
Agence, Manabu Yamanouchi — © Loci Anima
Manabu Yamanouchi
Agence, Thomas Panconi — © Loci Anima
Thomas Panconi
Agence — © Loci Anima
Agence — © Loci Anima
Agence — © Loci Anima
Agence, Flore de Lesquen — © Loci Anima
Flore de Lesquen
Agence, Jean-Michel Reynier — © Loci Anima
Jean-Michel Reynier
Agence, Alexis Guilhaumaud — © Loci Anima
Alexis Guilhaumaud
Agence, Aziz Ghanine — © Loci Anima
Aziz Ghanine

loci anima est une agence d’architecture, de design et d’urbanisme fon­dée par Françoise Raynaud en 2005. Installée au der­nier étage du Pathé Wepler, dans le ciel de la place Clichy, l’agence compte 25 archi­tectes et une antenne à New-York, diri­gée par Jonathan Thornhill. En latin, loci anima” signi­fie lit­té­ra­le­ment l’âme des lieux” : chaque être vivant, objet, mais aussi élé­ment natu­rel est animé d’un esprit, d’une force vitale, d’une éner­gie. Une phi­lo­so­phie que Françoise Raynaud résume en trois mots « ani­misme post-indus­triel ». Lauréate de nom­breux concours inter­na­tio­naux, loci anima conçoit ainsi des bâti­ments en conver­sa­tion per­ma­nente avec le végé­tal, des espaces en ville qui accueillent plantes et ani­maux et des pay­sages à habi­ter.

« Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur » disait Léonard de Vinci. La nature a tout inventé, elle est notre ave­nir. Elle ne gas­pille pas, pro­duit sans déchets à des coûts éner­gé­tiques bas, se recycle en per­ma­nence. loci anima s’en ins­pire aussi. L’agence crée des archi­tec­tures à vivre, éco­nomes, pra­tiques, astu­cieuses et recy­clables et des espaces conçus comme des êtres vivants qui remettent la nature au coeur de l’écosystème humain. En témoignent le quar­tier du Pont d’Issy, des tours d’habitation à Manhattan, le cinéma Les Fauvettes à Paris, la média­thèque Alpha à Angoulême, le quar­tier A4-Est de Boulogne-Billancourt et de nom­breux autres pro­jets.

Françoise Raynaud
archi­tecte fon­da­trice

Architecte à la libre pen­sée, je me suis entou­rée d’une équipe inter­na­tio­nale pour créer loci anima en 2005 et me battre contre les idées reçues et les sys­tèmes. Ma moti­va­tion est de créer des archi­tec­tures à vivre, éco­nomes, pra­tiques, astu­cieuses et recy­clables, des pay­sages à habi­ter et à plan­ter, des espaces qui accueillent les hommes, les plantes et les ani­maux en ville. Ma pas­sion pour les élé­ments de la nature et ma curio­sité pour les autres cultures — sou­vent plus res­pec­tueuses et plus res­pon­sables que nos socié­tés occi­den­tales et pour­tant dites pri­mi­tives — m’ont pous­sée, mon diplôme en poche, à aller en Australie à la ren­contre de Glenn Murcutt, archi­tecte vision­naire et ins­piré par la culture abo­ri­gène. J’ai ensuite rejoint­Jean Nouvel et col­la­boré avec lui sur plu­sieurs pro­jets sen­sibles en Asie (Japon, Corée et Chine). J’y ai intègre les pré­ceptes du Feng Shui qui sont en réso­nance avec ses idées. L’architecture, dis­ci­pline du réel, appri­voise la matière avec les cinq sens. La synes­thé­sie qui en découle ouvre sur un uni­vers de sen­sa­tions ouvrant sur un monde où l’invisible, l’indicible et même l’irrationnel ont leur place. Je prône une archi­tec­ture très ins­pi­rée de la nature dans sa qua­lité d’adaptabilité, dans l’évolution pos­sible, dans la trans­for­ma­tion, dans l’appropriation par tous. Chaque pro­jet est une idéo­lo­gie.

fraynaud@​loci-​anima.​com

Jonathan Thornhill
archi­tecte asso­cié, New York

Après des années pas­sées à l’étranger au contact de cultures très dif­fé­rentes, je déve­loppe désor­mais l’ensemble des pro­jets de l’agence à l’international et je dirige notre bureau à New-York. Je cherche la beauté dans le détail et la construc­ti­bi­lité d’un objet. J’ai tou­jours été attiré par leur fabri­ca­tion, que ce soit un bol en céra­mique, une boîte en bois ou un bâti­ment. La trans­for­ma­tion des idées et des concepts en matière phy­sique est un pro­ces­sus éton­nant qui prend sa source dans l’intuition, qui part de rien pour ensuite exis­ter et deve­nir quelque chose. A l’inverse, je suis sou­cieux des pro­ces­sus de trans­for­ma­tion des maté­riaux, notam­ment lorsque leur vie phy­sique s’achève afin de libé­rer l’énergie de leur matière. Ainsi, nous ne gas­pillons pas nos res­sources natu­relles. Pour moi, notre tra­vail doit cana­li­ser et exploi­ter toute cette éner­gie dans des struc­tures phy­siques conçues pour une fonc­tion spé­ci­fique. Leur har­mo­nie découle d’un tra­vail d’analyse et d’une méthode de concep­tion qui s’inspire de la nature où tout n’est qu’une ques­tion de sélec­tion et d’évolution

jthornhill@​loci-​anima.​com

Alexandra du Couëdic
asso­ciée, DGD

D’origine franco-alle­mande, diplô­mée de l’EDHEC, j’ai d’abord évo­lué dans le monde du conseil puis de la com­mu­ni­ca­tion et des nou­veaux médias. Très jeune, j’ai expé­ri­menté au sein du Groupe Havas les nou­veaux modèles éco­no­miques et les pro­duits qui moné­ti­se­ront les droits spor­tifs et rêvé de prendre part à la construc­tion d’un mieux vivre ensemble. C’est dans le cadre d’une mis­sion pour la coupe de l’America que j’ai ren­con­tré Françoise Raynaud. Pendant près d’un an, à Auckland (NZ), j’ai tra­vaillé et je vécu dans son bâti­ment iti­né­rant, recyclé et recy­clable, conçu à base de contai­ners, d’échafaudages et de bâches brise-soleil et sup­port de com­mu­ni­ca­tion. Je fus frap­pée par l’intuition, l’ingéniosité et l’audace de ce bâti­ment. Quand Françoise Raynaud a crée loci anima, je lui ai pro­posé d’apporter mes com­pé­tences en orga­ni­sa­tion, ges­tion et déve­lop­pe­ment pour cette nou­velle société. Je fais mon bap­tême du feu en diri­geant le suivi de chan­tier du pre­mier bâti­ment de bureau de l’agence. Aujourd’hui, dans le droit fil de mes res­pon­sa­bi­li­tés, je capi­ta­lise sur le savoir-faire de « loci anima » pour élar­gir son champ d’actions et en faire un acteur de la ville de demain : une ville verte, res­pec­tueuse et bien­veillante pour la nature et ses habi­tants.

aducouedic@​loci-​anima.​com

Marine Bichot
chef de pro­jet

Diplômée de l’école d’architecture de la ville et du ter­ri­toire, j’ai réa­lisé ma HMONP au sein de l’agence. La col­la­bo­ra­tion ayant prise, j’ai rejoint en 2012 la famille de Loci Anima en tra­vaillant sur des pro­jets tels que la média­thèque d’Angoulême et le cinéma Gaumont Gobelins. Je conçois l’architecture comme un élé­ment ins­crit dans le ter­ri­toire, au ser­vice des usa­gers ; en éli­mi­nant le super­flu et en pri­vi­lé­giant la valeur des maté­riaux. Le par­tage du savoir entre l’architecte, les bureaux d’études et les entre­prises a une grande place dans ma vision de la qua­lité archi­tec­tu­rale. J’aime par ailleurs décou­vrir les dif­fé­rentes cultures qui com­posent notre petite pla­nète, res­pi­rer le grand air à petites fou­lées et la nuit tom­bée dan­ser en couple sur des rythmes de kizomba et de samba.

mbichot@​loci-​anima.​com

Christian Felix
chef de pro­jet

Durant mes études à l’école d’architecture de Paris Villemin, j’ai inté­gré l’équipe de Christian Hauvette dans laquelle je passe plus d’une dizaine d’années. J’y ai notam­ment été chargé des pro­jets de bureaux pour le groupe Usinor, pour le Rectorat de la Guyane, pour les labo­ra­toires de l’Institut des Sciences Analytiques et du Cemagref. J’ai éga­le­ment été en charge de nom­breux autres concours publics tels que la réha­bi­li­ta­tion de la mai­son de Radio France. En paral­lèle, je déve­loppe des pro­jets per­son­nels éco­lo­giques, notam­ment en Normandie, dont un pro­jet a été déclaré «lau­réat des lau­riers de la construc­tion bois», ou en Egypte, dont le pro­jet a été publié dans le «100 green buil­dings» de Taschen.
En 2014, je rejoins l’équipe « Loci Anima ».

cfelix@​loci-​anima.​com

Vincent Laplante
chef de pro­jet

D’origine cana­dienne, j’ai fait mes études d’architecture à Montréal. Diplômé en 1997 et éta­bli en France depuis 1999, j’ai d’abord tra­vaillé chez Jean Nouvel. J’ai rejoint Loci Anima en 2010 pour ren­for­cer l’équipe sur les PPP : Ballard (Ministère de la Défense), Tribunal de Grande Instance de Paris ou les concours pri­vés comme l’Immeuble de Grande Hauteur d’Issy-les-Moulineaux. Je suis sen­sible à l’environnement en adé­qua­tion avec l’enveloppe du bâti­ment et les façades. Et dès que j’ai un peu de temps libre, je pars me réfu­gier en Provence, le plus bel endroit du monde pour moi.

vlaplante@​loci-​anima.​com

Xavier Maunoury
chef de pro­jet

Originaire de Toulouse, je suis arrivé à Paris en 2004 pour finir mes études à l’école de Paris la Villette. En paral­lèle, j’ai inté­gré l’agence Wilmotte & Associé pen­dant 3 ans. J’ai tra­vaillé sur des pro­jets inter­na­tio­naux, hôtel et loge­ments à Moscou, école inter­na­tio­nale de Genève, plan urbain à Amman en Jordanie … En 2007, je suis entré chez Loci Anima où j’ai été en charge de la média­thèque d’Angoulême et des ciné­mas Ambassade et Gobelins. Passionné de théâtre (comme spec­ta­teur), la scène est deve­nue aujourd’hui ma deuxième «télé»…

xmaunoury@​loci-​anima.​com

Agnieszka Wogiel
chef de pro­jet

Originaire de Pologne, j’ai suivi mes études d’architecture à l’ESA puis à l’ENSAPB. Citoyenne euro­péenne, j’ai beau­coup voyagé en tra­vaillant sur des opé­ra­tions à pro­gram­ma­tion mixte: (loge­ments, com­merce, équi­pe­ments) en France, Belgique, Pologne et Russie. J’ai éga­le­ment par­ti­cipé à la créa­tion du pro­jet des Archives Nationales de France chez Massimiliano Fuksas. Arrivée chez Loci Anima en 2010, j’ai col­la­boré aux dif­fé­rents pro­jets de l’agence. Depuis 2011 je suis en charge entre autres des tours Koala et ADN à Issy-les-Moulineaux. Fascinée par la syn­thèse des arts, je par­tage mon temps entre l’architecture et la pein­ture.

awogiel@​loci-​anima.​com

Manabu Yamanouchi
chef de pro­jet

Après avoir obtenu mon diplôme d’architecture au Japon en 2002, j’ai d’abord tra­vaillé une année en France pour Architecture Studio et une année au Japon chez Tadamasa KANO work­shop. En 2004, je suis revenu en France pour obte­nir mon diplôme à l’école d’architecture Paris Val de Seine. C’est à cette époque que j’ai ren­con­tré Françoise Raynaud. Depuis 10 ans, je tra­vaille prin­ci­pa­le­ment sur les phases de concep­tion en déve­lop­pant les volu­mé­tries en 3D et 2D. Parfois, je fais des études de détail en 3D. Ayant un titre d’architecte au Japon, j’aimerais beau­coup que l’agence puisse un jour y avoir des pro­jets. En atten­dant, ama­teur de sport, je joue au rugby à Paris … dans une équipe japo­naise!

myamanouchi@​loci-​anima.​com

Thomas Panconi
chef de pro­jet

Originaire de Corse, j’ai fait mes études d’architecture à Marseille Luminy. J’ai com­mencé chez Djuric-Tardio Architectes, où j’ai tra­vaillé sur un pro­jet de loge­ments de Jean Nouvel à Rennes et gagné le concours « un quar­tier cam­pa­gnard » à Targon en Gironde ainsi que l’Eco-Campus Orlytech. Je suis ensuite parti dans une agence d’architecture inté­rieure, avant d’entrer chez Scape, où j’ai fait essen­tiel­le­ment des concours. Je suis ensuite parti voya­ger pen­dant un an en Australie et en Asie, afin de me décen­trer et de décou­vrir d’autres cultures. A mon retour, j’ai inté­gré loci anima. J’ai tra­vaillé sur des pro­jets de bureaux et je suis actuel­le­ment chef de pro­jet sur la réno­va­tion de la biblio­thèque de la Cité des sciences et de l’industrie à Paris ainsi que sur le pro­jet de l’Usine des cinq sens, lau­réat de Réinventer Paris 2.

tpanconi@​loci-​anima.​com

Jean-Michel Reynier
chef de pro­jets

Diplômé en 1985 de l’UPA 9 à Paris, j’ai fait mes pre­mières armes durant 2 ans à l’agence Jean Nouvel sur le chan­tier de l’IMA. C’est là que j’ai ren­con­tré Françoise Raynaud qui y tra­vaillait aussi à l’époque. J’ai ensuite rejoint l’agence Brunet Saunier ou comme direc­teur de pro­jets, j’ai enchainé pen­dant 12 ans, 80 concours et pro­jets de toutes natures. J’ai créé l’agence BRS en 2004. J’ai mis fin à cette asso­cia­tion en 2014 et repris mon acti­vité libé­rale. J’ai inté­gré Loci anima en 2015. J’aime la vérité de la matière et refuse le faux sem­blant dans l’architecture. Je recherche l’émotion des espaces à tra­vers les jeux des échelles la maté­ria­lité du vide et le vide dans la matière. J’aime le débat d’idée entre les dif­fé­rents acteurs/​auteurs d’un pro­jet archi­tec­tu­ral.

jmreynier@​loci-​anima.​com

Alexis Guilhaumaud
chef de pro­jet et BIM Manager

Véritable pari­sien d’origine, j’ai fait mes études à l’école d’architecture de Paris Belleville dont je suis sorti diplômé en 2002. J’ai tra­vaillé dans plu­sieurs agences, prin­ci­pa­le­ment sur des pro­jets hos­pi­ta­liers, spor­tifs et de loge­ments. En paral­lèle, j’ai par­ti­cipé à des concours inter­na­tio­naux, comme le concours EUROPAN 9, pour les­quels j’ai été lau­réat ou fina­liste. Je me suis ins­tallé à mon compte en 2008, période durant laquelle j’ai déve­loppé des pro­jets per­son­nels pour des maîtres d’ouvrage publics et livré notam­ment quatre équi­pe­ments sco­laires et socio-cultu­rels. J’ai fina­le­ment rejoint l’agence Loci Anima en 2016 où j’ai tra­vaillé sur le pro­jet du cinéma ave­nue de Clichy, le centre com­mer­cial de Roncq et la tour de bureaux Keïko à Issy-les-Moulineaux. En tant que BIM mana­ger, je suis aussi en charge de conduire la tran­si­tion numé­rique de l’agence qui consti­tue un enjeu pas­sion­nant et fon­da­men­tal pour les années à venir.

aguilhaumaud@​loci-​anima.​com

Samuel Potin
Chef de pro­jet

Durant mes études à l’ENSA de Paris La Villette, j’ai tra­vaillé pour l’agence d’André Drozd, archi­tecte du patri­moine, notam­ment sur le pro­jet de réha­bi­li­ta­tion du châ­teau de Graville à Fontainebleau. J’ai en­suite rejoint «la famille» loci anima pour un stage tout d’abord, puis pour fina­li­ser ma for­ma­tion HMONP, période durant laquelle j’ai col­la­boré à des pro­jets d’échelles et de pro­grammes variées, natio­naux et inter­na­tio­naux. Depuis 2018, je suis res­pon­sable de dif­fé­rents concours, pro­jets de ci­néma et d’immeuble de bureaux au sein de l’agence. Et pour nour­rir cette variété de sujets, rien de mieux que les voyages, les échanges et les ren­contres.

spotin@​loci-​anima.​com

Aziz Ghanine
chef de pro­jet junior

D’origine algé­rienne, c’est en Kabylie que j’obtiens mon pre­mier diplôme d’architecte en 2013 avant d’entrer à l’école d’architecture de Nantes où j’obtiens mon second diplôme en archi­tec­ture en 2016. La même année j’intègre l’équipe Loci-Anima en tant que sta­giaire. Une aven­ture qui se pour­suit par une for­ma­tion HMONP au sein l’agence. J’ai ainsi pu par­cou­rir dif­fé­rents pro­jets depuis les pre­mières phases jusqu’aux livrai­sons. Loci-Anima m’a per­mis de côtoyer très vite le chan­tier et d’être au contact avec la matière. Je conçois l’architecture comme un champ d’expérimentation per­ma­nent. Des expé­ri­men­ta­tions qui par­ti­cipent à la construc­tion, non pas de pro­duits de mar­ke­ting, mais de cadres de vie. L’architecture est un champ d’expérimentation nourri tan­tôt par mes déam­bu­la­tions entre les phases des pro­jets, tan­tôt par mes déam­bu­la­tions entre les deux rives de la Méditerranée. Des déam­bu­la­tions qui créo­lisent ma culture archi­tec­tu­rale. Je sou­haite un jour voir l’agence déve­lop­per des pro­jets en Afrique, mais en atten­dant c’est à tra­vers moi que l’Afrique s’exprime un peu dans les pro­jets de l’agence.

aghanine@​loci-​anima.​com

Flore de Lesquen
res­pon­sable com­mu­ni­ca­tion

Journaliste, j’ai la curio­sité de «l’envers du décor». Que se cache-t-il der­rière l’information facile et bruyante? Qui sont ces incon­nus qui font bou­ger les lignes mais dont on ne parle pas assez? Au fil des années, je me suis pas­sion­née pour l’information por­teuse de solu­tions. Une infor­ma­tion qui, sans nier les pro­blèmes, relaye les ini­tia­tives construc­tives. L’information ne se limite pas à un simple constat. Identifier les muta­tions et mettre en lumière les acteurs qui construisent le futur s’avère essen­tiel dans notre pay­sage média­tique. Il s’agit de valo­ri­ser les ini­tia­tives, d’évaluer les réponses aux défis (envi­ron­ne­men­taux, éco­no­miques, sociaux…), de com­prendre les enjeux. Loci anima fait par­tie de ceux qui construisent la ville de demain et son tra­vail m’a sem­blé par­ti­cu­liè­re­ment ins­pi­rant. J’ai ainsi rejoint l’agence avec laquelle je par­tage la même vision socié­tale.
 
fdelesquen@​loci-​anima.​com

Équipe

Meryem Bachouchi
Coralie Bariou
Camilo Carrasco
Adrien Faria
Raphaël Fisher
Elie François
Maryam Geravandi
Sam Goda
Clément Le Roux
Gabriel Lucena
Benjamin Sommer
Celia Volland