Loci Anima
Bienvenue

BIENVENUe chez

loci Anima Architectures


Pour nous connaître et découvrir nos projets vous pouvez :

- Naviguer dans notre ville imaginaire en cliquant directement sur les marqueurs.

- Ou bien  utiliser le menu situé à gauche de l'écran.

A propos
Qui sommes-nous ?

qui sommeS-nous ?

Loci Anima a été créée en 2002 par Françoise Raynaud après 18 années passées chez Jean Nouvel.

Pierre Mas, navigateur et un ami d'enfance encourage le projet, participe à la création de la société et confie à Françoise Raynaud la construction de deux bases pour la Coupe de l'America. L'une à Auckland en Nouvelle Zélande, l'autre à Valencia en Espagne. Deux bâtiments essentiels dans l'histoire de l'agence.

Alexandra du Couëdic, qui vient du monde de la communication, travaille dans la base d'Auckland construite par Françoise Raynaud. Après un passage par le groupe Havas, intriguée par le métier d'architecte, elle vient découvrir le fonctionnement de l'agence. Elle aide ensuite sur les domaines organisationnels puis décide de mettre ses compétences au profit du développement de Loci Anima.

Jonathan Thornhill, architecte anglais qui a travaillé à l'étranger sur des projets complexes et techniques pour Jean Nouvel puis pour Shigeru Ban décide de faire sa vie en France et de s'engager au sein de l'agence.

Face aux enjeux de la ville de demain, Loci Anima met en avant l'incidence des préoccupations environnementales sur la conception architecturale et urbaine. Chacun des projets les aborde de manière sensible, en tenant compte, avec bon sens, du besoin de tous en ville de renouer avec la nature et de s'y resourcer. Si la Terre est considérée comme un jardin, les projets sont pareils aux plantes. Ils ne sont pas uniquement ce que l'architecte conçoit. Ils portent en eux une part de mystère, liée à leur terrain mais aussi à ce que les propriétaires et les occupants veulent en faire.

 

L'agence aujourd'hui

En 10 ans, l'agence à conçu 99 projets. Elle compte aujourd'hui une équipe pluridisciplinaire et multiculturelle de 25 personnes.

Sa marque de fabrique tient en quelques mots : refus des automatismes et des théories toutes faites. Tous les possibles doivent être envisagés. Avant de concevoir un projet, une enquête est menée. Etude du lieu et de son contexte, compréhension du problème posé, travail de recherche en amont. Les questions d'efficacité et d'économie sont au coeur de la démarche, peu de choses suffisent pour être généreux, créatif et synthétique. Une conception architecturale et urbanistique inventive, alliée à une méthode rigoureuse et pragmatique. Le projet rendu est toujours unique, répondant à des lois, à des contraintes, mais aussi, au-delà de toute stratégie d'entreprise, à des facteurs humains, à des émotions et à une intuition dénuée d'à priori et de systématisme. «Ce qui est passionnant ce sont les rencontres générées par chaque projet et la découverte d'univers à chaque fois très différents.»

 

L'agence demain

Pour Françoise Raynaud, l'agence de demain doit relier chacun à la nature, aux autres et à la matière. Les projets mais aussi les locaux doivent traduire cette vision. « Un lieu de travail n'est pas ou n'est plus un poste de travail. Aujourd'hui avec les nouvelles technologies, vous pouvez travailler de partout. Je ne souhaite pas que ceux qui travaillent avec moi passent 8 heures par jour à l'agence. Il y en a qui travaillent mieux de chez eux le matin, d'autres le soir. Le poste de travail est multiple. Par contre, je rêve que l'agence soit un lieu de vie, où l'on puisse venir créer, sculpter, dessiner, peindre dans un espace atelier, mais aussi dîner et inviter ses amis (parce que les appartements à Paris sont souvent trop petits pour recevoir) ou encore transmettre ses passions. Qu'elle ne soit pas uniquement un espace de travail, mais un espace de création et de partage". Au quotidien, l'agence de demain devrait incarner ce « troisième lieu » au sens qu'Oldenbourg lui donne. Un lieu qui agit sur le corps et sur l'esprit, un lieu de rêverie et de réalité, un lieu ou l'on casse la frontière entre le privé et le public. Un lieu façonné par chacun et ouvert sur le monde.

News

INFOS

Petit voyage à AngoulÊme avec l'équipe pour la pose de la première pierre de la médiathèque

6 Juillet 2012 : pose de la première pierre.

Septembre 2012 : début du chantier.

Recrutement

RECRUTEMENT

NOUS RECRUTONS ACTUELLEMENT : ARCHITECTES, CHEFS DE PROJETS, ASSISTANTS ET STAGIAIRES.

VOUS POUVEZ ENVOYER VOS CANDIDATURES A  :  laa@loci-anima.com

Nos projets en vidéos
Paris et Grand-Paris
Oz Tower... Over the rainbow (bureaux)

Oz Tower...
Over the rainbow

 Tour atmosphérique, bureaux, la Défense, France

Le concours pour une tour de grande hauteur avait été lancé par des investisseurs à Puteaux, en bordure de l'ensemble de la Défense. Le projet n'a pas consisté à vouloir construire une tour de plus dans cet ensemble contemporain, symbole d'une expression capitaliste de la puissance. Mais plutôt de positionner une tour atmosphérique dans un contexte immobilier de pouvoir. Un bâtiment qui joue sur les trois éléments que sont l'air, l'eau et la lumière et qui laisse dans son sillage un arc en ciel. Véritable palette de couleurs inscrite dans l'axe historique Louvre, Arc de Triomphe...

Nouvelle vague (logements)

Nouvelle vague

Logements sociaux à Romainville, FRANCE

Comment révéler l'âme de cette banlieue, sans charme particulier ni édifice majeur, à travers la création de logements sociaux ? Voilà l'enjeu du projet de Romainville, qui est un tribut à la ville et à ses habitants. L'expression architecturale a cherché  à créer un point d'ancrage, un repère qui s'harmonise à son environnement et dans lequel chacun soit fier de vivre. Malgré d'importantes contraintes budgétaires, les logements de Romainville ouvrent les horizons : façades inclinées et tatouées de motifs végétaux, balcons potagers, logements transversaux laissant passer la lumière.

Une doudoune pour l'hiver (bureaux)

Une doudoune pour l'hiver

Rénovation de la Tour Zehrfuss à Saint-Denis

Un bâtiment qui s'habille quand il fait froid et se déshabille quand il fait chaud ! Voilà le principe de réhabilitation de la tour Zehrfuss à Saint-Denis, projet lauréat du concours Rénovation Bas Carbone organisé par EDF en 2009. Réalisé en 1970 par l'architecte Bernard Zehrfuss, le bâtiment est certes innovant mais mal isolé. Le projet tire partie de cette caractéristique tout en conservant l'originalité de la façade. Doté de fenêtres ouvrantes, le bâtiment respire en été sans recours à la climatisation. Grâce à sont fût structurel en béton et aux ponts thermiques en façades, la chaleur est chassée vers l'extérieur. En hiver, des stores gonflables conçus dans un matériau transparent et fortement isolant (EFTE) descendent le long de câbles et recouvrent la façade extérieure.

Mille et un piercings (équipement)

Mille et un piercings

Rénovation du cinéma Gaumont Ambassade, Paris, FRANCE

Comment restaurer et remettre aux normes le célèbre Gaumont Ambassade situé à l'angle de l'avenue des Champs Élysées et de la rue du Colisée, tout en faisant le symbole du cinéma de demain ? Le projet a consisté à exploiter la réglementation (thermique, sécurité et urbanisme) pour concevoir un cinéma urbain "remarquable" au sens propre. La façade vitrée, écrin de verre percé, orné d'une marquise lumineuse, constitue un repère visuel. Elle permet la création d'un espace de déambulation intérieure offrant une vue en transparence sur le hall du cinéma qu'elle dessert au sous-sol. Les salles noires sont ainsi ouvertes sur la ville.

Arrêt sur image (équipement)

Arrêt sur image

Réhabilitation du Cinéma des Gobelins, Paris, FRANCE

Ce «cinéma des nostalgiques», en plein coeur du quartier des Gobelins, offre au public une programmation de chefs-d'oeuvre classiques remastérisés. Son projet de réhabilitation s'inspire de cette intention cinématographique. Il restitue la dimension historique du site en l'inscrivant dans une architecture innovante. L'entrée du cinéma par une grille d'origine restaurée s'inscrit au coeur d'un affichage artistique pixelisé et artistique :  véritable oeuvre d 'art dans la ville courant sur les deux principales façades. Dans le cinéma, une verrière abrite des espaces d'accueil, un café et une librairie autour d'un jardin intérieur. Pour prendre le temps de rêver, de flâner et d'échanger à tout âge et à toute heure de la journée, avant et après la séance.

L'école buissonnière (programme mixte)

L'école buissonnière

Logements, bureaux, groupe scolaire à Boulogne-Billancourt, FRANCE

Comment articuler un programme dense de logements sociaux, de logements universitaires et de bureaux dans un îlot urbain comportant déjà en son centre un groupe scolaire ? En repensant le groupe scolaire comme un paysage sur lequel donnent les autres bâtiments. Le gymnase a été dissimulé sous un grand espace de verdure auquel s'adossent les écoles, tandis que les cours de récréations s'ouvrent sur de vastes terrasses et jardins. Les logements et les bureaux profitent ainsi d'une vue totalement végétale. Ils sont eux-mêmes conçus comme des outils de biodiversité : des ruches pour abeilles solitaires ont été installées sur les toits des bâtiments pour favoriser la pollinisation. Les logements sociaux sont assortis de jardins de poche potagers. La résidence universitaire accueille des perchoirs à oiseaux. Les bureaux sont ouverts sur des terrasses végétales.

Promenons-nous dans les bois (logements)

PRomenons-nous dans les bois

Logement social en bois heliothrope à Tolbiac, Paris, France

Le concours de logement social sur les terrains anciennement utilisés par la SNCF à Tolbiac comportait une triple contrainte. La localisation sur un pont au dessus des voies, la mauvaise orientation par rapport au soleil et la faible marge de manoeuvre offerte par le cahier des charges du logement social. Une construction légère basée sur une structure entièrement bois a permis l'expression d'un bâtiment de grande hauteur innovant. Grâce à une charpente sans voile porteur, les logements peuvent évoluer au fur et à mesure des besoins. Les derniers niveaux bénéficient d'une torsion pour capter plus de lumière. La conception des trois bâtiments permet d'offrir à chaque habitant de grandes terrasses avec des jardins potagers et des vues les plus dégagées possible. Recouverts de bois colorés (TRESPA), bleu côté seine, ocre côté soleil, ils se dressent dans le paysage comme de véritables boussoles urbaines.

 

Leçon d’entomologie (équipement)

Leçon d'entomologie 

Palais de Justice de Paris, France

Le concours (en collaboration avec Marc Mimram) pour le nouveau Palais de Justice des Batignolles imposait la construction d'une tour. Le projet s'est construit autour d'une symbolique forte, celle de la tempérance. Il s'articule en deux grandes entités distinctes : un bâtiment public implanté sur le grand terrain et regroupant les salles d'audience autour d'une large nef ; une tour de 160 m de haut accueillant les bureaux et implantée sur le petit terrain avec le souci de pas porter d'ombres aux logements déjà existants. S''inspirant de la rondeur des toits de bâtiments emblématiques parisiens (dôme des invalides, Grand Palais), la tour vise à donner l'image d'une justice plus accessible, plus humaine pour tous. Les deux bâtiments s'ouvrent par de larges façades transparentes vitrées au nord. Au sud, ils se protègent grâce à une carapace thermique innovante composée de boucliers solaires, conçus  pour utiliser la lumière et profiter des vues.

Une transparence responsable (bureaux)

Une transparence responsable

Siège social de la CFDT, Paris, France

Le siège de la CFDT, construit au milieu des années 2000, exploite l'orientation plein sud du site ainsi que sa vue exceptionnelle sur la rotonde Ledoux à La Villette. Au coeur de son identité, une immense façade vitrée. Une double peau et des stores intérieurs régulent les apports thermiques et l'éblouissement tout en permettant de bénéficier de la lumière et de la vue. Côté cour, l'idée a été de concevoir un paysage urbain et de gagner ainsi un niveau de bureaux. La rampe d'accès au parking est végétalisée, les salles de réunion ont une vue sur la verdure. Responsable et efficace, tout un programme.

Tour ADN (logements)

Tour ADN

Terrasses sur Seine, tour de logements à Issy les Moulineaux

Le long de la Seine et en face de l'île St Germain, la tour de logements ADN joue un rôle exceptionnel à l'entrée de la ville d'Issy les Moulineaux. Ses volumes et le traitement de ses façades, sa morphologie intérieure assurent une qualité d'usage exceptionnelle à ses résidents. Le bâtiment se compose de terrasses non superposées libérant ainsi de vastes espaces à ciel ouvert pour chacun. Ces terrasses bénéficient par ailleurs de vues dégagées sur la Seine et sur Paris, elle permettent de créér de véritables jardins d'altitude.

Comme un jeu de kaplas (bureaux)

Comme un jeu de kaplas

Bureaux à Issy-les-Moulineaux,FRANCE

L'immeuble, à la croisée du rail (RER et Tramway) et de la Seine se développe autour d'un vaste patio paysager ouvert sur l'eau. Conçu pour accueillir les bureaux de plusieurs entreprises tout en marquant un territoire prestigieux, il a été pensé comme un jeu de kaplas. Le traitement singulier de ses façades superposées permet de dégager de vastes terrasses-jardins orientées vers la Seine. Et lui donne un caractère exceptionnel renouvelant ainsi l'esthétique d'une architecture tertiaire normée et uniforme.

La tour aux trois visages (bureaux)

La tour aux trois visages

Tour de bureaux à Issy-les-Moulineaux, FRANCE

Le projet repense la notion de tour, dans un contexte économique serré et optimisé. Sur une parcelle en triangle, l'idée a été de positionner un bâtiment adapté à la forme du terrain. Le triangle, figure par essence furtive aux angles fuyants permet une construction ne faisant pas obstacle à la vue et s'inscrivant dans son territoire. Trois bâtiments différents, accolés, aux façades personnalisées dialoguent avec leur environnement : à l'ouest, face au parc de l'île St Germain, il est constitué d'une façade végétale qui prolonge le parc et lui répond. Au sud-ouest, face à la Seine, il se compose d'une double peau ventilée qui permet de se protéger du soleil tout en ayant vue sur l'eau. Au sud-est ses lames horizontales de métal jouent un rôle de brise soleil. Les locaux techniques de la tour, situés à son sommet, ont été surélevés pour être camouflés. Coiffés de pastilles de métal vibrant dans le vent, ils donnent à la tour une dimension poétique.

Tour Koala (logements)

TOUR Koala

Logements à Issy-les-Moulineaux, FRANCE

Entre Seine et rue, le programme imposait à la fois des logements destinés à la vente, des logements à vocation sociale et une crèche. Le projet imposait de dissocier ces deux programmes de logements tout en les intégrant dans un ensemble. C'est ainsi qu'est née l'idée d'une construction « koala » : deux bâtiments collés l'un à l'autre, l'un plus petit que l'autre (comme un bébé koala) et reliés en leur socle par la crèche. Comme pour la tour ADN, l'ensemble est marqué par la découpe de balcons non superposés, libérant l'espace, les vues et le ciel pour chacun des appartements.

Made in Japan (équipement)

made in japan

Multicommerces,Sainte-Geneviève-des-Bois, FRANCE


Comment construire dans la plus grande zone commerciale d'Europe, au milieu d'une cacophonie d'enseignes et de publicités, un bâtiment multicommerces qui se différencie des autres ? Le travail architectural s'est focalisé sur la façade, conçue comme un grand rideau de verre avec les enseignes tournant à l'intérieur. S'inspirant des publicités mobiles des boutiques de barbiers au Japon, il permet ainsi de s'afficher avec originalité.

La rue verticale (bureaux)

LA RUE VERTICALE

Bureaux, logements et commerces à Issy-les-Moulineaux, France

Libérer l'espace au sol en limitant l'impact des bureaux pour laisser place aux commerces, aux restaurants, aux espaces publics, en un mot à la vie de la cité, tel a été le parti pris de ce projet. La tour de bureaux se compose de 5 bâtiments superposés s'élevant à partir de 28 m au dessus du sol et intercalés par des jardins d'altitude. Entre 0 et 25 mètres, une rue commerçante couverte/ ouverte traverse le site, bordée de restaurants, places et logements. Situés en bord de Seine, les bureaux comme les logements bénéficient d'une vue exceptionnelle sur l'île St Germain et les collines de St Cloud. Les 5 façades, rappellent les 5 éléments. La terre (façade végétalisée), le soleil (façade solaire), l'air (façade d'éoliennes horizontales), l'eau (façade avec brumisateurs) et le métal (façade en résilles métalliques). Un projet qui ne s'est pas construit mais sur le terrain duquel ont été réalisés les autres projets d'Issy les Moulineaux. Et qui a aussi inspiré le projet d'habitat de standing à Ho Chi Minh ville au Vietnam.


La chambre des désirs (hôtel)

La chambre des désirs

Concept de chambre Ibis


Pour ce concours d'idées, l'objectif était de concevoir une chambre économique déclinable à grande échelle pour un public de familles comme d'hommes d'affaires. Les fonctionnalités devaient cohabiter dans une surface de 14,50 m2 en tenant compte de contraintes écologiques et hygiéniques importantes mais aussi du souci d'offrir un lieu de repos et/ou de travail agréable pour tous. L'idée a été d'optimiser l'espace en :
-    limitant les cloisonnements (salle de bain à claire voie) et en créant un système d'occultation amovible,
-    jouant d'un  design fonctionnel et adaptable (tête de lit pouvant servir de plateau de petit déjeuner, d'écritoire, de tablette connectée...),
-    créant des atmosphères sur mesure par des 5 jeux de lumière d'ambiance, selon les envies et les rythmes biologiques de la journée.

Le bonheur du jour (hôtel)

Le bonheur du jour

Chambres d'hotel Mercure

Comment réhabiliter cet hôtel de Marseille sans immobiliser les chambres trop longtemps ? L'idée a été de travailler avec un chantier naval. Comme pour un intérieur de bateau, le mobilier a été fabriqué en usine puis clippé pour permettre un montage sur place en moins de 4 semaines par niveau (10 000 EUR la chambre). La chambre a été conçue comme un grand et unique espace modulable. Elle est décloisonnée tout en respectant l'intimité, baignée de lumière naturelle, fonctionnelle (tablette multifonctions) et harmonieuse comme une cabine de bateau.

Projets en Province
Penthouses à tous les étages (logements)

Penthouses à tous les étages

Logements intergénérationnel et à énergie positive, Anglet, France

La ville d'Anglet a lancé un concours d'idées pour redynamiser et densifier la ville en préservant le territoire et en évitant l'étalement urbain. Pour y répondre, 5 tours de logements d'une hauteur de 50 m chacune, inspirées des kerns. L'habitat proposé est transgénérationnel, afin d'entretenir et de créer le lien social par le mélange de jeunes familles, d'étudiants, d'actifs et de personnes âgées. Il est composé de penthouses dont la configuration ménage un haut degré de qualité de vie, en permettant par exemple de ne pas avoir de voisin au dessus de chaque terrasse. Les éoliennes disposées sur le toit assurent l'autonomie électrique des bâtiments, tandis que la récupération des eaux pluviales permet une optimisation des ressources naturelles si précieuses du Pays Basque.

Jeux d'enfant (équipement public)

JEUx d'enfant

La médiathèque alpha d'Angoulême, FRANCE

Le projet s'inscrit dans le cadre de la réhabilitation du quartier de l'Houmeau, l'un des plus anciens quartiers de la ville détruit pendant la 2ème Guerre Mondiale. En 2009, la municipalité a décidé de le moderniser et de le redynamiser. Reliée à la gare par une passerelle, la médiathèque est un espace de lien social, un lieu de vie culturel et communautaire pour les 24 communes du Grand Angoulême. Elle se veut le 3ème lieu auquel chacun aspire en dehors de son travail et de son domicile. Le projet a été conçu comme un empilement de 5 boîtes colorées, reliées entre elles par des ponts. Elles représentent 5 mondes, 5 ambiances posées dans un jardin, propices au lien, à l'ouverture et à la rencontre. 

Patchwork in the City (bureaux)

Patchwork in the City

Bureaux à Metz, FRANCE

La ville de Metz développe un nouveau quartier à proximité de la gare et contre le centre Georges Pompidou. Dans cette ZAC où plusieurs expressions architecturales se superposent, l'agence a retenu le thème du patchwork pour la construction de bâtiments de bureaux à moindre coût. 4 façades, 4 orientations, 4 expressions différentes. Les façades Est portent des stores imprimés en kakemonos, les façades Sud s'ouvrent sur l'extérieur avec de volets de bois pour se protéger du soleil, les façades Ouest sont traitées en bois et les façades Nord, minimalistes, sont végétalisées sur des cables en inox.

Tressage méditerranéen (bureaux)

Tressage méditerranéen

Bureaux à Montpellier, FRANCE

L'agence a été sollicitée pour la construction de bureaux dans la zone d'action concertée (ZAC) créée au sud de Montpellier. Le projet a consisté à construire des bâtiments très économiques, tout en marquant un territoire en mutation. Deux édifices, un noir et un blanc, d'une hauteur de 25 m, créent un repère urbain dans cet espace en développement. Le travail architectural s'est porté sur les façades : inspiré des paniers de la région, un tressage de toile est utilisé avec la particularité d'être plus large au nord pour laisser passer la lumière et plus serré au sud pour se protéger du soleil. La conception a également tenu compte du terrain en pente en créant un effet de décollement des bâtiments coté sud, comme s'ils étaient portés sur pilotis.

Shopping dans un jardin anglais (équipement)

Shopping dans un jardin anglais

Technopôle de l'image à Cannes, FRANCE

La ville de Cannes a voulu réhabiliter son quartier ouest du côté de la Boca, bastion du Cannes populaire en aménageant une zone en bordure de terrains de tennis et d'un parc boisé classé. Au programme : des commerces, des bureaux, un grand multiplex, une salle numérique et une hauteur imposée de construction de 15m. L'idée a été d'utiliser l'aspect naturel du lieu en proposant un projet paysage, articulé autour et dans un vaste jardin. Une partie du programme, qui n'avait pas besoin de lumière, a été enterrée (cinéma, bowling, certains commerces) une autre suspendue, (salle numérique) pour laisser la nature maître des lieux.

Shopping furtif (équipement)

SHOPPING FURTIF

CENTRE COMMERCIAL A MEAUX, FRANCE

Comment construire un centre commercial dans une zone agricole en périphérie de la ville de Meaux sans altérer le paysage ni l'environnement ? C'est à cette préoccupation que répond le bâtiment « furtif », conçu comme un paysage agraire à champ ouverts. Le parking et les voitures sont cachés sous un dénivelé de terrain. Les commerces donnent de plain-pied sur un parc de deux hectares. Grandes promenades, espaces de déambulation, jardin botanique permettent d'allier plaisir de la ballade, shopping et moments de détente. Les eaux usées sont traitées par le jardin filtrant et les eaux pluviales par les toitures terrasses, donnant au projet une haute qualité environnementale.

Un caméléon bipolaire (bureaux + logements)

Un caméléon bipolaire

Immeuble de logements et de bureaux à Lyon Confluence, France

Comment construire un immeuble de logements et de bureaux sans figer la répartition entre ces types d'occupation? En permettant que chaque m² construit puisse être affecté à du logement ou du bureau en fonction de l'évolution des besoins dans le temps. En refusant ainsi que des milliers de m² de bureaux deviennent vaquant quand une pénurie de logement se présente ou vice versa. Voilà l'enjeu du programme, basé sur les hauteurs sous dalles de bureaux (2,m70) et non pas sur celles des logements (2,50 et inférieur). Les balcons filants des logements se transforment ainsi en coursives pour des bureaux nouvelle génération (voir projet de Munich). Les stores bannes protègent indépendamment les logements et les bureaux de l'ensoleillement. Evolutif, le bâtiment est ainsi également innovant thermiquement.


Projets Internationaux
Tours siamoises (logements)

tours siamoises 

Habitat de standing à Ho Chi Minh ville, VIETNAM

Interpellés par le projet d'Issy les Moulineaux, des promoteurs vietnamiens ont sollicité l'agence afin de construire 4 tours de 100 mètres consacrées à un habitat de standing. Une double préoccupation a animé le projet : libérer les espaces au sol et conserver une vue sans vis à vis ; concevoir un habitat collectif imprégné de la culture locale tout en ménageant l'intimité des logements. Le projet se décline ainsi en deux arches. La façade, un claustra en ductal protège du soleil tropical. Chaque appartement dispose d'une terrasse, des plateformes sont aménagées pour des lieux de vie communautaire. Des stores de couleurs permettent d'identifier son logement depuis la rue. Dans les socles : des commerces, des bureaux, un hôtel. Aux derniers étages : des penthouses avec piscines privatives.

Dragon sur la ville (équipement éphémère)

Dragon sur la ville

Base de l'équipe de voile China Team pour la Coupe de l'America en Espagne

Transparence et adaptabilité climatique sont les deux piliers de ce bâtiment construit à Valencia en Espagne. La base est conçue comme une grande vitrine: le bateau et les activités de l'équipe sont visibles par tous depuis la rue et depuis les passerelles d'accès à la terrasse. L'analyse du site et du climat ont défini un bâtiment utilisant uniquement la ventilation naturelle et la brumisation pour le confort d'été. La base contruite renoue ainsi avec l'architecture traditionnelle du bord de mer dans cette région qui utilise les brises thermiques comme système de rafraîchissement naturel. Les façades ont été conçues en tissu ETFE tandis qu'une structure de toile rouge enjambe le bâtiment, découpant dans la paysage la silhouette d'un immense dragon.

Classe eco (équipement éphémère)

classe eco

Un bâtiment en containers, Auckland, Nouvelle-Zélande

Deux contraintes présidaient à la construction de la base de travail de l'équipe de France de voile pour la Coupe de l'America : l'économie de moyens et son emplacement à l'autre bout du monde. Le matériel de l'équipe étant transporté de France vers la Nouvelle-Zélande par bateau dans des conteneurs, l'idée a été de les utiliser pour la construction de la base. C'est ainsi qu'est né ce bâtiment de 4 étages composé de containers empilés, portés par des échafaudages. Terrasses, salles de réunion, salle de sport, cafétéria, bureaux et ateliers ont permis d'accueillir les 60 membres de l'équipe pendant 8 mois. Le montage du bâtiment a eu lieu en 5 semaines. Son coût, transport compris, aura été de 500 EUR/m2. Un projet atypique pour lequel l'agence a reçu le prix néo-zélandais de l'innovation.

Une île supersonique (équipement)

une île supersonique

Opera à Séoul, Corée DU SUD

Ce concours international prévoyait la reconversion de l'île Hanna en une île dédiée à la musique. Au programme, une salle de concert de 1500 places, une salle troglodyte pour les musiques expérimentales, un grand espace de concert sur une pelouse à ciel ouvert, des équipements d'accompagnements ( écoles de musique, théâtre...)... L'idée a été de s'adapter au climat continental de l'île et de s'appuyer sur l'important marnage de la mer jaune sur les côtes coréennes. Les programmes se déclinent vers l'eau en été grâce à des pontons déployés et s'organisent sur les pelouses couvertes en hiver. Le projet, qui a reçu le prix du jury, est conçu comme un mode d'emploi d'appareil électronique à géométrie variable alliant l'idée de mobilité à une écriture architecturale inspiré des 5 sens : l'opéra se décline en couleurs acidulées, un bâtiment évoque le goût sucré et un autre la douceur...

German attitude (bureaux + hôtel)

German attitude

Bureaux et hôtel, Munich, Allemagne

Bureaux

Pour cette étude de faisabilité d'un immeuble de bureaux à Munich, le projet a voulu une approche innovante du bureau dans un contexte allemand déjà axé sur le développement durable. L'idée a été d'exploiter au mieux la lumière extérieure, en concevant des façades vivantes, libres de trame. Les bureaux avec leurs ordinateurs sont positionnés en retrait des bordures extérieures. Ils n'ont plus à se protéger d'une luminosité parfois trop forte. Au contraire, ils bénéficient d'une lumière naturelle dont ils peuvent profiter pleinement. Ils libèrent ainsi un espace de circulation en bordure de façade et en pleine lumière qui régule en même temps la thermique du bâtiment.

 

Hôtel

Intégré au bâtiment de bureaux, un hôtel émerge avec un parti pris qui résulte d'un constat simple : les personnes qui sont à l'hôtel dans le cadre de déplacements professionnels ont aussi besoin de lumière dans leur salle de bain. Les salles de bain sont ainsi ouvertes sur les façades, profitent de la lumière dans un jeu de transparences et d'opalescences. Elles s'ouvrent aussi en grand sur les chambres pour leur faire bénéficier d'une plus grande luminosité. Les toitures, dédiées à l'événementiel et à des espaces de loisirs sont entièrement aménagées et végétalisées. Les façades de bureaux «patchwork de matériaux recyclés» sont l'expression de la liberté de trame liée au concept de bureau nouvelle génération.


Vu de Chine (boutique + bureaux)

Vu de Chine

Maison Cartier à Pékin, Chine

Pour cette commande directe, en collaboration avec Jean Nouvel, la maison Cartier s'est drapée de rouge. Au coeur de l'une des plus prestigieuses et luxueuses avenues de Pékin, elle emprunte la préciosité du bois et la symbolique du toit à l'architecture traditionnelle chinoise. L'intimité de la maison est scénarisée par une succession de panneaux perforés pour laisser découvrir au coeur du bâtiment, un jardin intérieur baigné de lumière naturelle  Au service de la joaillerie, la lumière est contrôlée, tamisée, occultée  Les panneaux perforés contrôlent l'apport en lumière et protègent également du soleil les bureaux.

L'équipe
Françoise Raynaud (associée)

Françoise Raynaud

Le ventre de l'architecte

Concept et matière/le corps et l'esprit /le réel et le virtuel/nature et culture

L'architecture, discipline du réel, apprivoise la matière avec les 5 sens. La synesthésie qui en découle déclenche sur nous un univers de sensations ouvrant sur un monde où l'invisible, l'indicible et même l'irrationnel sont invités. Dans tous les lieux, il y a un mystère. Mais notre cerveau, boite à penser et à concevoir les espaces, n'est-il pas matière qu'il faut nourrir ? Ce que nous mangeons ne nous définit-il pas mieux que tout ce que l'on peut dire sur nous ? Ce que je mange raconte mon histoire sociale et géographique, mon histoire familiale. C'est l'histoire que j'ai choisie de raconter au quotidien, celle que je veux partager.

S'agissant de ce que je mange et peut-être donc de ce que je suis, voici quelques principes :
1. A défaut de braver les interdits, je préfère limiter les permis...
2. Contre la nature quand elle cautionne la loi du plus fort ...
3. Pour la nature quand il s'agit du respect du vivant ...
4. Contre le prosélytisme au nom de ma propre liberté !

Darwinienne scrupuleuse (à défaut d'avoir une théorie plus probable), je pousse mon refus d'allélophagie dans l'espace et dans le temps. Je mange les êtres vivants les plus éloignés de notre chaîne d'évolution. Il s'agit donc de tous les végétaux et d'un grand nombre d'animaux aquatiques quand ils sont ni menacés ni trop évolués et à l'exception des gastéropodes et céphalopodes qui me sont tout particulièrement proches (pour une raison non élucidée à ce jour). J'essaie de respecter la nature et tous les êtres avec lesquels nous partageons notre terre encore pour quelques milliards d'années.

J'essaie juste de mettre ma vie en phase avec mes idées.

S'agissant d'architecture, cela revient à dire :
1. Remettre de l'éthique au centre de notre travail, ne pas toujours faire ce qu'on nous demande et / ou autorise de faire : DESOBEIR
2. Réfléchir, même si la question n'est pas posée, en terme de contribution au bien-être du plus grand nombre : ECONOMISER
3. Réfléchir toujours à ce que l'on laisse derrière nous pour les générations futures, travailler sur la réversibilité de toutes nos décisions : ETRE HUMBLE
4. Lutter à la fois contre les grandes théories et les recettes toute faites. Fruit de l'expérience, savoir remettre en question les idées les plus répandues : COMBATRE LES IDEES RECUES

Chaque projet est une idéologie.
Chaque projet est toujours une chance de faire avancer les idées !

Jonathan Thornhill (associé)

Jonathan Thornhill

Architecte associé

Des forêts de Nottingham, en passant par la verdure pittoresque du Devon, puis par la dureté d'une Manchester malade des annéesThatcher, je me suis finalement accosté à Paris. En plein boom-town architectural du Paris Mitterrandien, j'ai travaillé dans quelques-une des plus remarquables agences parisiennes alliant méthode anglo-saxonne avec expérience internationale. J'ai ainsi pu voyager dans le monde entier et m'occuper de projets à Prague, New York, Seoul et Tokyo. Installé depuis dix ans à Montmartre, je mets cette expérience professionnelle au profit du développement de nos réalisations et de nos projets architecturaux français, européens et asiatiques. Mais aussi en tant qu'enseignant des enveloppes techniques à l'ENSA-V. Nos vies sont un collage d'expériences et d'histoires dans l'âme et la mémoire de chacun. L'architecture devrait faire transparaître ces mêmes aspects organiques et vivants de la ville à travers nos bâtiments contemporains.

Pierre Mas (associé)

PieRRE MAS

associé

Membre fondateur de l'agence, marin professionnel (Whitbreads, Coupes de l'America). "L'architecture est une empreinte durable dans une ville, dans un paysage. Trouver les moyens, les clients pour que ces repères temporels soient de qualité est un défi, une exigence qui ne doit céder ni aux modes, ni au mercantilisme."

Marina Benbaali

Marina Benbaali

 

Native d'Auvergne, j'ai obtenu ma licence à l'école d'architecture de Clermont-Ferrand. Par la suite, j'ai décidé de venir terminer mon cursus à Paris - La Villette. Je souhaitais découvrir une autre pédagogie de l'architecture et j'ai pu y apprendre beaucoup sur les sciences humaines et le logement, domaines essentiels selon moi.

 J'ai rejoint Loci Anima en janvier 2013 pour un stage de six mois. Mon parcours à l'agence s'inscrit maintenant sur le long terme, puisque je vais y effectuer la formation HMONP.

Passionnée de musique et de cinéma, la vie parisienne me permet de m'épanouir complètement sur les plans culturel et social.

Marine Bichot

Marine Bichot

Diplômée de l'école d'architecture de la ville et du territoire, j'ai réalisé ma HMONP au sein de l'agence. La collaboration ayant prise, j'ai rejoint en 2012 la famille de Loci Anima en travaillant sur des projets tels que la médiathèque d'Angoulème et le cinéma Gaumont Gobelins. Je conçois l'architecture comme un élément inscrit dans le territoire, au service des usagers ; en éliminant le superflu et en privilégiant la valeur des matériaux. Le partage du savoir entre l'architecte, les bureaux d'études et les entreprises a une grande place dans ma vision de la qualité architecturale. J'aime par ailleurs découvrir les différentes cultures qui composent notre petite planète, respirer le grand air à petites foulées et la nuit tombée danser en couple sur des rythmes de kizomba et de semba.

Alexandre Brassart

Alexandre Brassart

Après avoir suivi les cours de Paris Val de Seine, je me suis spécialisé dans la 3D. Depuis 2009, je travaille au sein de l'agence en tant que modélisateur sur l'ensemble des projets. Les logiciels 3D essentiels pour concevoir des formes complexes, permettent de faire le lien entre l'architecte, le maquettiste, le perspectiviste mais aussi avec le bureau d'études. Ils rendent le projet compréhensible au client et au citoyen. La modélisation est un maillon fondamental dans l'élaboration et la diffusion du projet. En dehors de mon travail, j'aime le contact avec la nature et surtout avoir les pieds dans le sable chaud « Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté.»

Cecile Celeste

Cecile Celeste

L'architecture comme synthèse entre art et technique, voilà ce qui m'a décidé à devenir architecte! Les études m'ont ouvert des horizons, de Paris à Montréal. Diplômée en 2007, je pars travailler à Rotterdam, chez Rem Koolhaas-OMA. De retour à Paris, je rejoins l'agence de Manuelle Gautrand et travaille entre autres sur la Gaité Lyrique, le palais des festivals de Cannes et Europa City. En 2009, j'intègre Loci Anima comme chef de projet, pour le ministère de la Défense en équipe avec Dominique Perrault, puis sur le Futur Palais de Justice de Paris avec l'agence Mimram et ensuite les bureaux de Boulogne. J'aime travailler en équipe, prendre l'apéro en terrasse avec collègues et amis et voyager !

Mina Kaynar

Mina Kaynar

D'origine turque, après deux années d'études à l'Ecole d'Architecture de Nantes, j'ai compris que ma place dans l'architecture n'était pas dans le processus de création mais dans la promotion de cet art qui me passionnait tant. Je me suis alors dirigée vers une formation en management à l'IAE puis à l'IPAG pour un MBA.

J'ai rejoint l'équipe de Loci Anima en mars 2013 où je m'occupe du développement de l'agence à l'export. La boucle est aujourd'hui bouclée. Je peux ainsi vivre mes passions au sein de mon travail : l'art, les voyages et la découverte de nouvelles cultures !

Vincent Laplante

Vincent Laplante

D'origine canadienne,  j'ai fait mes études d'architecture à Montréal. Diplômé en 1997 et établi en France depuis 1999, j'ai d'abord travaillé chez Jean Nouvel. J'ai rejoint Loci Anima en 2010 pour renforcer l'équipe sur les PPP :  Ballard ( Ministère de la Défense), Tribunal de Grande Instance de Paris ou les concours privés comme l'Immeuble de Grande Hauteur d'Issy-les-Moulineaux. Je suis sensible à l'environnement en adéquation avec l'enveloppe du bâtiment et les façades. Et dès que j'ai un peu de temps libre, je pars me réfugier en Provence, le plus bel endroit du monde pour moi.

Nacer Larbi Yousef

NACER LARBI YOUCEF

 

Architecte DPLG diplômé de l'Ecole d'architecture de Paris la Villette, je travaille en agence d'architecture depuis sept ans. Je gère des projets en construction neuve et en réhabilitation, de l'esquisse au dossier de consultation des entreprises. J'ai travaillé sur des projets de bureaux, logements, centre culturel, centre sportif, logistique pour Studio Bellecour, B&B architectes, Atelier Chaix et Morel et plus récemment Babel. J'ai par ailleurs développé une expertise sur Revit. J'ai intégré Loci Anima en 2013 pour travailler sur le projet des logements du Pont d'Issy. Je suis également son référent BIM et participe au déploiement du logiciel à l'agence.

Vous pouvez aussi me croiser sur des courts de tennis, au théâtre, au musée, dans quelques assos', et très souvent sur mon vélo.

Jean-Frédérick Loko

Jean- Frédérick Loko

Diplômé de l'école d'architecture de Paris val de Seine, J'ai travaillé tout au long de mes études dans deux petites agences parisiennes où j'ai pu collaborer sur plusieurs projets de maisons individuelles, EPHAD et  bureaux en région parisienne. Depuis mon arrivé à l'agence Loci anima au cour de l'année 2013, je travaille sur l'opération des tours de logements du pont d'Issy. Je me charge notamment du travail de l'enveloppe et de la volumétrie des bâtiments. Passionné de dessin et de cinéma, le crayon est un de mes outils favoris dans la recherche architecturale.

Delphine Lottin

Delphine Lottin

Diplômée d'architecture en 1998, j'ai travaillé 15 ans dans des agences parisiennes avant de rejoindre Loci Anima en mars 2013. Après avoir suivi le projet du campus tertiaire d'Issy-les-Moulineaux, je travaille actuellement sur le dossier marché des bureaux à Boulogne-Billancourt . J'aime par dessus tout faire du chantier, suivre des missions d'exécution, en un mot le terrain. Mon refuge c'est ma maison à Montreuil. Je l'ai entièrement conçue pour y faire entrer toute la lumière qui manque tant à Paris !

Xavier Maunoury

Xavier Maunoury

Originaire de Toulouse, je suis arrivé à Paris en 2004 pour finir mes études à l'école de Paris la Villette. En parallèle, j'ai intégré l'agence Wilmotte & Associé pendant 3 ans. J'ai travaillé sur des projets internationaux, hôtel et logements à Moscou, école internationale de Genève, plan urbain à Amman en Jordanie ... En 2007, je suis entré chez Loci Anima où j'ai été en charge de la médiathèque d'Angoulême et des cinémas Ambassade et Gobelins. Passionné de théâtre (comme spectateur), la scène est devenue aujourd'hui ma deuxième "télé"...

Sylve Truyman

Sylve Truyman

Diplômé d'architecture en 2008 et originaire d'Angoulême, je suis arrivé chez Loci Anima pour le projet de la médiathèque du Grand Angoulême alors au stade du concours et de l'APS. J'ai depuis travaillé sur des projets d'envergure comme le tribunal de grande instance (PPP) et la tour du pont d'Issy (IGH). J'assure par ailleurs certaines responsabilités liées à la communication et au book. En dehors de mon travail, je suis membre dans une association impliquée pour aider les personnes sans logement.

Agnieszka Wogiel

Agnieszka Wogiel

J'ai suivi mes études d'architecture à l'ESA puis à l'ENSAPB. Citoyenne européenne, j'ai beaucoup voyagé en travaillant sur des opérations à programmation mixte : (logements, commerce, équipements) en France, Belgique, Pologne et Russie. J'ai également participé à la création du projet des Archives Nationales de France chez Massimiliano Fuksas. Arrivée chez  Loci Anima en 2010, j'ai collaboré aux différents projets de l'agence. Depuis 2011 je suis en charge entre autres des tours Koala et ADN à Issy-les-Moulineaux. Fascinée par la synthèse des arts, je partage mon temps entre l'architecture et la peinture.

Manabu Yamanouchi

Manabu Yamanouchi

Après avoir obtenu mon diplôme d'architecture au Japon en 2002, j'ai d'abord travaillé une année en France pour Architecture Studio et une année au Japon chez Tadamasa KANO workshop. En 2004, je suis revenu en France pour obtenir mon diplôme à l'école d'architecture Paris Val de Seine. C'est à cette époque que j'ai rencontré Françoise Raynaud. Depuis 10 ans, je travaille principalement sur les phases de conception en développant les volumétries en 3D et 2D. Parfois, je fais des études de détail en 3D. Ayant un titre d'architecte au Japon, j'aimerais beaucoup que l'agence puisse un jour y avoir des projets. En attendant, amateur de sport, je joue au rugby à Paris ... dans une équipe japonaise !

Contact

Contact

 

Vous pouvez nous contacter au  :

92, rue de Rochechouart.75009 Paris

Tel : 01 43 87 04 97 / Fax :  01 42 93 59 54

Mail : laa@loci-anima.com

Ou remplir le formulaire ci-dessous :